Le cinquantième jour, quand cette journée brillait plus que les autres....


Venez nombreux!

Commentaires

  1. AAAH PUTAIN C'ETAIT POUR CA ?! Bravo Nalin, ca rend chouette chouette !

    RépondreSupprimer
  2. C'est très subjectif mais je préfère vraiment quand tu fais des travaux comme celui-ci, dans lesquels il y a une tension, une vibration qui se crée (pas forcément parce que c'est un dessin de film d'horreur) plutôt que dans d'autres, comme celui de ton dernier post, que je trouve trop "parfaits" et du coup, un peu plats.

    RépondreSupprimer
  3. il restait plus que les cheveux! Han!

    RépondreSupprimer
  4. Ou comment -après vous avoir découvert sur la page de la journée contre l'homophobie, trouvée grace au lien sur le blog de cette autre artiste qu'est Julie Maroh- tomber par hasard sur l'objet de toutes ses craintes et angoisses nocturnes.

    (Beaucoup de blabla pour rien).

    The grudge. J'adore *_*

    RépondreSupprimer
  5. l'affiche est impressionnante !
    bravo :o

    RépondreSupprimer
  6. Très joli et bien flippant, du coup doublement réussi.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire